Ce que j'apprends chaque jour

The Hight Line, New York

septembre 2011

À New York, une ancienne ligne de chemin de fer (la "Hight line") accueille maintenant des promeneurs dans une oasis végétale surplombant le quartier branché de Chelsea.

La "Hight Line" a été construite dans les années 30 dans le cadre d'un projet d’infrastructure public-privé appelé "West Side Improvement". Ce projet avait pour but de mettre en hauteur le trafic des trains de marchandises en supprimant ainsi la circulation dangereuse des trains dans les rues de Manhattan. Le trafic ferroviaire s'est arrêté en 1980.

En 1999 lorsque la structure historique a été menacée de démolition, une association, "Les amis de la Hight Line" s'est constituée dans le but de maintenir la structure comme un parc public surélevé et travaille en partenariat avec la ville de New York.

En 2002, le projet a obtenu le soutien de la ville et le sud de la "Hight Line" a été donné à la ville de New York par la société "CSX Transportation Inc".

Le 9 juin 2009, la première section (Gansevoort Street to West 20th Street) a été ouverte au public et la seconde section (West 20th Street to West 30th Street) l'a été le 8 juin 2011. La troisième section, là plus au nord, est en cours d'acquisition par la Ville de New York, et son ajout devrait porter la distance du parcours à plus de deux kilomètres. Le parc est ouvert toute l'année, et les visiteurs peuvent y accéder par neuf escaliers et quatre ascenseurs.



Boston : Le Freedom Trail ou Chemin de la Liberté

Septembre 2013

C’est un tracé long de 5 km peint en rouge sur les trottoirs, à parcourir à pied , qui permet de découvrir l’histoire de la ville à travers ses monuments historiques, dont la Paul Revere House et Old North Church situés à North End, l’un des plus anciens quartiers de Boston.

Le circuit est représenté en pointillé noir

Voici les principales étapes :

Le Massachusetts State House

Le Massachusetts State House, situé sur le haut d'une des trois collines de Boston est le siège du gouvernement fédéré de l'État du Massachusetts. Le bâtiment se trouve dans le quartier de Beacon Hill et abrite les services du gouverneur et de l'assemblée du Massachusetts. Construit en 1798 par l'architecte bostonien Charles Bulfinch afin de remplacer la Old State House. Il fut plusieurs fois agrandi de plusieurs ailes en 1895 et 1916. Son architecture se distingue par l'utilisation de la brique et par un dôme doré. Les bâtiments couvrent une superficie de 27 000 m².


Park Street Church

Le clocher de bois de cette église évangélique est haut de plus de 60 m et abrite un carillon électronique qui égrène toutes les heures les notes d’hymnes connus.

Cette église de brique a été construite en 1809 et en 1829, William Lloyd Garrison fit son premier discours antiesclavagiste.


Old City Hall

Cet édifice de granit (1865) a abrité l'hôtel de ville de Boston jusqu'en 1968 a été construit à l’emplacement de la première école publique d’Amérique (Boston Public Latin School, vers 1630).

Une statue de Benjamin Franklin, né à proximité, orne l’esplanade.


Le Boston Irish Famine Memorial

Le Boston Irish Famine Memorial rend hommage aux immigrants irlandais fuyant la grande famine qui frappa l'Irlande entre 1845 et 1850. Durant cette période plus d'un million de personnes ont été tuées et deux millions obligés de fuir l'Irlande en immigrant notamment vers les États-Unis.

Pour commémorer le 150e anniversaire de la Grande Famine irlandaise, la communauté irlandaise de Boston a inauguré ce parc commémoratif le 28 juin 1998.


Faneuil Hall

Légué à la ville de Boston par le riche négociant Pater Faneuil en 1742, ce vénérable bâtiment servit de salle de réunion pendant toute la guerre d’indépendance.

Son dôme est surmonté de la fameuse girouette représentant une sauterelle commandée par Peter Farneuil en 1742.

 

City Hall

Construit en 1968 pour servir d'hôtel de ville à l'administration municipale de Boston, cette pyramide de béton renversé reste l'une des réalisations les plus controversées de Boston. D'un point de vue architectural, ce bâtiment dessiné par Kallmann McKinnell & Knowles est composé de neuf étages et s'inscrit dans le mouvement "brutaliste"(Tendance contemporaine qui favorise l’emploi de matériaux bruts, la liberté des plans et la non-dissimulation des éléments organiques des édifices)


Quincy Market

Le centre commerçant animé de Faneuil Hall Marketplace, plus connu sous le nom de son édifice principal Quincy Market.

Quelques années ont suffi pour transformer ce quartier d'entrepôts désaffectés en grand lieu de rendez-vous des Bostoniens et des touristes, attirés par les restaurants, les terrasses de café et les boutiques.

C'est un ensemble de trois bâtiments en granit construit en 1825 par Alexander Parris.

Union Street

A la fin du 18e siècle, cette rue était bordée de tavernes et de pubs. Le duc d'Orléans, futur roi de France sous le nom de Louis-Philippe, habita plusieurs mois au premier étage du Old Union Oyster House, il y donnait alors des leçons de français pour y assurer sa subsistance.

Le restaurant, véritable institution de Boston fonctionne encore aujourd'hui.


St Stephen's Church

Des cinq églises de Boston conçues par Bulfinch, c'est la seule qui subsiste l'intérieur est bien conservé, flanqué d'une gracieuse colonnade supportant un balcon.


Paul Revere Mail

Cette petit place relie les églises St Stephen’s Church et Old North Church (Christ Church). La statue équestre représentant Paul Révère, est de Cyrus Dallin et se détache sur la silhouette de la Old North Church. Des plaques de bronze évoquent le rôle exercé par les habitants de North End dans l'histoire de la ville.

Old North Church (Christ Church)

Elle fut construite en 1723, Old North Church était coiffée d'une flèche deux fois démolie par des tempêtes, la flèche actuelle date de 1954.

C'est au haut de son clocher que Paul Revere fit allumer deux lanternes pour prévenir de l'invasion britannique dans la ville le 18 avril 1775.


Copp's Hill Burying Ground

Copp's Hill est une colline dans le quartier de North End de Boston. La colline doit son nom à William Copp, un cordonnier autrefois propriétaire du terrain. Le Copp's Hill Burying Ground, un cimetière, est un cimetière qui renferme les sépultures de grandes familles bostoniennes, notamment les Mather.


Canada, l'Ontario

Septembre 2014

Coeur économique, industriel, financier, politique et culturel du Canada, l'Ontario est la province la plus peuplée et la plus riche.


Toronto, la tour CN (CN Tower)

La tour CN est une attraction populaire qui attire près de 2 millions de visiteurs.

La tour de béton est très haute (plus de 553 mètres de haut) ce qui représente un immeuble de 180 étages, on remarquera sa forme effilée comme une fusée.

Elle a été construite en 1976 par la compagne ferroviaire Canadien National et les touristes peuvent y accéder à des plates-formes comportant plusieurs niveaux à 342 mètres et 447 mètres.

Les 6 ascenseurs extérieurs en verre atteignent le premier niveau en 58 secondes, cette plate-forme offre aux visiteurs un panorama exceptionnel sur la ville de Toronto, la banlieue, le lac Ontario et ses rives.

On y trouve également un restaurant panoramique et à l'étage inférieur les visiteurs peuvent s'assoir ou marcher sur le sol transparent offrant une vue vertigineuse de la rue.

Un ascenseur intérieur permet d'accéder à une seconde galerie d'observation appelée Skypode situé à 447 mètres.


Vues de la tour CN


Gardiner Expressway et le lac Ontario


Toronto, le centre ville


Toronto, Financial District


Toronto Island


La rue, vue du sol transparent à 342 metres plus bas


Les chutes du Niagara (en anglais : Niagara Falls)

Ces chutes d’eau sont situées sur la rivière Niagara qui relie le lac Érié au lac Ontario. Elles sont divisées en deux : la chute américaine, d'une hauteur de 59 m avec une largeur de 260 m et la chute canadienne, ou Fer à cheval, d'une hauteur de 54 m sur une largeur 670 m. Avec un débit de plus de 2 800 m3/s, elles sont les chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord.

Bien qu’elles ne soient pas particulièrement hautes, les chutes du Niagara sont très larges, mais leur ampleur et la puissance des eaux qui s'y engouffrent sont véritablement impressionnantes.


La chute canadienne


La chute américaine